FANDOM



« Construits avec un alliage que même le diable voudrait à tout prix obtenir. Alors, ne les casse pas, ce sont vraiment des objets inestimables. »

— Rodin remettant l'Arsenal démoniaque à Bayonetta.

L'Arsenal démoniaque (Scarborough Fair en anglais, Pistole Scarborough en italien) sont des armes iconiques de la série Bayonetta. Dans le premier jeu, ce sont les armes fétiches de Bayonetta.

Obtention

Dans Bayonetta, il faut finir le Prologue avec Bayonetta, à n'importe quel niveau de difficulté.

Dans Bayonetta 2, l'arme est obtenue après avoir fini le jeu en difficulté Normal ou plus.

Description

Bayonetta

« Façonnés dans les ateliers de Rodin, le forgeron de l'Enfer, ces quatre fusils ont été gratifiés des noms de Persil, Sauge, Romarin et Thym. Ils consomment la magie de Bayonetta. Leur cadence et leur puissance de tir est hors du commun. »

Bayonetta 2

« Façonnés dans les ateliers de Rodin, le forgeron de l'Enfer, ces quatre pistolets ont été gratifiés des noms de Persil, Sauge, Romarin et Thym. Poussant la magie de Bayonetta à sa limite, la cadence de tir et le pouvoir d'arrêt de ces armes sont hors du commun.
Ils peuvent canaliser d'importantes quantités d'énergie magique et permettre à leur utilisateur d'exprimer sa pleine puissance sans limite pour exécuter des attaques capillaires appelées Incantations. »

Particularités

L'Arsenal démoniaque possède une rapidité de tir très grande et des enchaînements de coups très rapides, communs à toutes les armes à feu. De plus, ses balles, comme Tous pour un, sont capables de rebondir contre les surfaces, et permet aussi d'utiliser les Incantations (ici, les poings et les talons de Madama Butterfly).

En maintenant le bouton d'attaque, Bayonetta tirera des balles devant elle avant de pouvoir enchaîner avec un autre coup. Elle peut aussi utiliser la contre-esquive : en utilisant un coup de poing ou de pied puis en esquivant, elle performera une esquive tout en tirant des deux côtés.

Dans Bayonetta 2, l'arme garde la même liste de combos du premier jeu.

Référence

Son nom anglais, « Scarborough Fair », est en fait le nom d'une ballade anglaise populaire. De plus, la seconde réplique de la chanson est : « Parsley, Sage, Rosemary and Thyme » (Persil, sauge, romarin et thym), les noms individuels donnés à ces pistolets.

Anecdote

  • Le nom de l'arme en français est le seul à ne pas faire la moindre référence à la ballade de Scarborough Fair.

Sources